Text biggerText normal sizeText smaller

Légale , la drogue ?

Légale, la drogue ?

par Philippe Beauchemin Voir tous les articles de Philippe Beauchemin Article mis en ligne le 5 décembre 2007 à 6:25 Réagissez à cet article

Marc-Boris Saint-Maurice, du Centre Compassion et responsable de Cannabisadomicile.ca, laisse entendre que près de 700 personnes sont membres de son organisme et utilisent ses services. (Photo : Éric Carrière) Il y a, à Montréal, un organisme qui fait la livraison de cannabis à domicile, et ce, en toute légalité. Il suffit de faire un tour sur le site Internet de Cannabisadomicile.ca, qui relève du Centre Compassion (à ne pas confondre avec le Club Compassion), pour se rendre compte de la facilité avec laquelle des gens qui ont besoin de cannabis à des fins thérapeutiques peuvent se procurer de la marijuana.

« Nos clients sont des gens malades qui ont besoin de marijuana à des fins thérapeutiques, explique Marc-Boris Saint-Maurice, directeur du Centre Compassion. On demande donc une confirmation du médecin et une copie d’une pièce d’identité avant de procéder à la livraison. On exige aussi une déclaration sous serment. Peut-être qu’il y a des gens de mauvaise foi qui réussissent à obtenir notre cannabis, mais ils laissent beaucoup de traces derrière eux. Disons que si quelqu’un veut du pot, il y a d’autres moyens beaucoup plus discrets que nos services ! »

Sur la page d’accueil du site, on retrouve un hyperlien où il est possible de remplir une demande d’adhésion pour obtenir les services de l’organisme montréalais.

M. Saint-Maurice dévoile que près de 700 personnes ont rempli le formulaire. « Pour les gens à mobilité réduite, pour ceux qui souffrent physiquement, pour des sidéens par exemple, c’est une bonne chose de savoir qu’on peut rester à la maison et recevoir sa dose de marijuana. Je peux vous assurer que notre service fait vraiment une différence dans le traitement et le soulagement des douleurs reliées à de graves maladies. Au moins, grâce à nous, les malades retrouvent le sourire pendant quelques minutes et oublient leurs problèmes », dit-il.

L’organisme fait des livraisons pratiquement tous les jours. « On fait de la livraison à domicile, on utilise aussi le courrier recommandé. Les gens peuvent également passer chez nous pour s’approvisionner. L’important, c’est de leur venir en aide. » Marché noir Le Centre Compassion établit le prix de ses produits en fonction de ce qui se vend sur le marché noir. « Il est important d’avoir des prix plus bas et un produit de meilleure qualité que ce que l’on retrouve sur le marché noir. Mais pour cela, il nous faut comparer avec ce que l’on trouve illégalement à Montréal, nous n’avons pas d’autres choix », indique M. Saint-Maurice.

Le directeur admet même qu’il doit, quelques fois, faire affaire avec des vendeurs illégaux pour trouver de la marijuana. « On a de petits producteurs avec lesquels on fait affaire, mais, quand on n’a pas le choix, on se tourne aussi du côté du marché noir. Mais c’est plutôt rare. »

published mercredi 6 février 2008 14:53

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com