Text biggerText normal sizeText smaller

Les cannabinoïdes et leur rôle en Biologie

Par le Professeur Robert Melamede, PhD, chef du département de Biologie de l’Université du Colorado

Le système des cannabinoïdes existe depuis près de 600 millions d’années. Il est plus vieux que les dinosaures. Au fil du temps, ce système a continuellement évolué et toutes les nouvelles espèces l’ont intégré dans leurs fonctions biologiques. Des recherches ont mis en évidence que c’est surtout dans le domaine de la faim et de la prise alimentaire que le système des cannabinoïdes joue un rôle primordial.

1) Le système des cannabinoïdes est présent chez tous les animaux vivants au-dessus du seuil d’organisation des polypes et des mollusques, à l’exception des insectes. Il maintient l’homéostasie du corps.

2) Le nouveau-né reçoit sa première dose de cannabinoïdes avec le lait maternel, ce qui sert à stimuler la faim et à apprendre à manger. Durant la phase utérine, le bébé n’a pas de prise alimentaire autonome, étant donné qu’il est nourri à travers le cordon ombilical.

3) Des souris sans récepteur aux cannabinoïdes CB1 détestent toute forme de changement. Tout déplacement dans leur cage les rend agressives. Elles se calment quand elles retrouvent leur ancienne place - et s’énervent à chaque nouveau déplacement.

Commentaire : Il est fort possible que certaines personnes, en particulier les partisans de la « guerre à la drogue », souffrent d’un blocage du récepteur CB1 et cela pourrait être la raison de leur résistance à tout changement. Par contre, les amis du cannabis bénéficient des avantages d’un récepteur non bloqué, ce qui se manifeste par une attitude détendue et une absence de peur des changements... C’est une hypothèse intéressante et de surcroît étonnamment correcte, car il y effectivement de nombreuses personnes dont le cerveau est incapable de faire des liens opérationnels entre les récepteurs CB1 et CB2.

4) Toutes les nouvelles espèces intègrent le système des cannabinoïdes.

5) Du fait d’être vivant, notre organisme produit des "radicaux libres". Les cannabinoïdes ont la capacité de neutraliser ces substances nocives.

6) Les cannabinoïdes détruisent des cellules du cerveau, mais il s’agit là des cellules cancéreuses de tumeurs du cerveau appelées « Gliome ». Tous les autres types de cellules cérébrales sont protégées, voire réparées, par les cannabinoïdes.

7) Les cannabinoïdes protègent notre peau contre les coups de soleil et le cancer, du fait de la présence de récepteurs CB1 dans notre épiderme.

8) Les cannabinoïdes ralentissent le processus de vieillissement. En effet, des souris dont le cerveau réagit aux cannabinoïdes vivent plus longtemps que celles ayant un récepteur CB1 bloqué.

9) Les activités dans les parties les plus évoluées du cerveau se basent sur les récepteurs aux cannabinoïdes et favorisent des états de conscience supérieure.

10) Des cannabinoïdes ont même été trouvés dans les globules blancs (récepteurs CB2). Les récepteurs CB2 sont principalement situés dans les cellules immunitaires qui règlent la modulation du système immunitaire vers un état « anti-inflammatoire ».

11) Les cannabinoïdes protègent le coeur contres les arythmies.

12) Leur action anti-douleur est liée au système neuro-sensoriel responsable de la transmission de la douleur, appelé « récepteurs vanilloïdes ». L’anandamide (« cannabinoïde endogène ») est une substance synthétisée par le corps qui ressemble chimiquement au cannabis et qui se fixe aux nerfs terminaux pour atténuer la douleur. L’anandamide est synthétisée en réponse à différents stimuli. Par exemple, l’aspirine bloque la décomposition de l’anandamide et agit ainsi contre la douleur. C’est ainsi que de nombreuses personnes qui prétendent ne jamais consommer de cannabis utilisent son équivalent endogène sans le savoir...

13) Dans la majorité des maladies auto-immunes, les cellules immunitaires produisent des « radicaux libres » qui attaquent le corps comme un objet étranger. Le cannabis met le système immunitaire dans un état anti-inflammatoire et contribue au ralentissement de la maladie et au prolongement du temps de survie.

14) Le cannabis ne contient pas que du delta-9-THC comme substance active, il contient aussi, entre autres, le cannabidiol (CBD) non psychotrope. Même si le mécanisme exact n’est pas encore connu, il est tout de même clair que du chanvre contenant beaucoup de CBD inhibe l’effet psychotrope du « high » provoqué par le THC.

15) En dehors de leur capacité à se lier aux récepteurs des parties supérieures du cerveau, les cannabinoïdes sont impliqués dans de nombreuses autres parties du corps humain, par exemple la peau et d’autres tissus.

16) Des laboratoires pharmaceutiques travaillent sur la synthèse de différents composés des cannabinoïdes et le développement de nouvelles variétés de cannabis. Si ces projets ont du succès, nous disposerons d’une plus grande palette de médicaments à base de cannabis et nous pourrons choisir celui ayant l’effet optimal contre une maladie ou pour atteindre un état spécifique.

17) La position et l’importance des récepteurs CB1/CB2 dans le cerveau permettent de conclure que la voie naturelle de l’évolution humaine va vers un état de conscience supérieure.

18) Les partisans de la « guerre à la drogue » n’agissent guère par méchanceté, mais plutôt parce qu’ils ont un état de conscience resté primitif, voire « obtus ». Leur vision du monde est empreinte d’hostilité et d’angoisses et non pas de coopération et de compréhension.

19) Selon une étude réalisée sur 150 personnes dépressives, le cannabis empêche la mort des cellules saines et protège les nerfs.

20) Les cannabinoïdes favorisent la broncho-dilatation et facilitent l’inspiration et l’expiration chez des personnes souffrant d’asthme. Mais du fait de l’équilibre maintenu par notre corps pour rester en bonne santé, un effet inverse est néanmoins possible et peut entraîner la mort en cas de consommation excessive par inhalation (fumée).

21) Les cannabinoïdes influencent notre vision du futur. Si vous êtes empreint de mauvaises expériences, l’avenir vous fera peur. Par contre, ceux qui savent profiter des cannabinoïdes ont envie d’aller vers l’avenir. En matière de cannabinoïdes, c’est l’incapacité au changement face à l’affirmation de l’avenir et de l’évolution.

22) Les cannabinoïdes protègent contre différentes formes de cancer et il est fort probable qu’ils feront partie intégrale des médicaments anti-cancer du futur. Ces substances ont la capacité de détruire les cellules malades et de protéger les cellules saines.

23) Les cannabinoïdes aident en cas de maladies du foie et de démangeaisons incontrôlables. En plus, ils agissent contre l’insomnie et les dépressions et ceci depuis près de 600 millions d’années.

24) Le THC à petites doses diminue la peur tandis qu’une dose élevée favorisera l’angoisse. L’inhalation de cannabis peut diminuer la peur. Par voie d’administration orale, le delta-9-THC est transformé lors du premier passage dans le foie en delta-11-THC, qui a un potentiel psychotrope cinq fois plus fort et dont la durée d’action est bien plus longue.

25) Le cannabis protège les cellules nerveuses contre la mort, il a donc également un effet protecteur contre la maladie d’Alzheimer.

26) Les blessures à la tête induisent une production renforcée de cannabinoïdes endogènes qui servent à protéger le corps ; il en est de même en cas d’exposition à des gaz neurotoxiques. Les cannabinoïdes amorcent l’activation d’un gène particulier. Ce processus a été étudié entre autres sur un modèle de ver qui a un système nerveux très simple. Il s’est avéré que les molécules impliquées règlent un facteur appelé « transcription factor » qui « met en action » les gènes. Si l’expression de ce gène particulier est activée, la durée de vie des vers est prolongée. Nous avons vu le même effet chez la souris. Le cannabis étant capable de détruire les « radicaux libres », les consommateurs de cannabis ont non seulement une durée de vie plus longue, mais aussi un aspect plus juvénile. Le cannabis est donc bénéfique pour la santé par son effet protecteur des cellules nerveuses, l’équilibre sur le système immunitaire et la réduction des dépôts de graisse dans le système cardio-vasculaire.

27) Ces nouvelles recherches ont anéanti l’argument selon lequel le cannabis « provoquerait le cancer ». Dans la gorge, il y a des récepteurs à la nicotine, mais pas de récepteurs aux cannabinoïdes. Toute cellule dispose d’un programme biochimique d’autodestruction, appelé « apoptose ». Ce dernier est activé lorsqu’une cellule est trop endommagée pour induire l’auto-réparation. Il s’agit d’un processus réglé par des voies biochimiques. Par contre, la nicotine a pour effet de bloquer l’apoptose. Toute fumée amène des substances cancérigènes dans le système respiratoire et cardio-vasculaire. Des cellules endommagées par la fumée meurent, ce qui est un effet désirable, car ces cellules sont détruites avant de pouvoir se transformer en cellules cancéreuses.

28) L’effet analgésique des cannabinoïdes est connu de longue date, mais le mécanisme de la douleur au niveau moléculaire et ses interactions avec le système des cannabinoïdes n’a été élucidé que depuis peu. Nous savons qu’il existe des intersections entre le système des cannabinoïdes et celui des opiacés (resp. endorphines) et qu’il y a synergie dans le sens d’un renforcement mutuel. C’est ainsi qu’un traitement analgésique avec des opiacés peut être réduit jusqu’à 50% s’il y a parallèlement traitement avec des cannabinoïdes.

29) Les cannabinoïdes ont un rôle primordial dans l’homéostasie de chaque système biochimique de notre corps - que ce soit le système nerveux, le système digestif, le système immunitaire, les organes reproductifs ou autres. Il s’agit là d’un réseau biochimique qui influence chaque processus dans notre corps et notre esprit. Mais, si le tout est toujours plus que la somme de ses parties - quel serait donc le dénominateur commun du système des cannabinoïdes ? Nous étudions l’action du système des cannabinoïdes sur la régulation de l’alimentation, de la digestion et de l’immunité - mais quel effet a-t-il sur l’esprit ? Personnellement, je pense que les cannabinoïdes élargissent notre esprit, ils nous libèrent de nos paradigmes unidimensionnels et c’est précisément ce qui est nécessaire pour avancer vers un futur par ailleurs toujours inconnu. Le système des cannabinoïdes nous permet d’accepter les changements de manière décontractée et paisible. Le système des cannabinoïdes est en fait un système de santé holistique. L’équilibre nécessaire à notre santé est intimement lié à ce système. C’est la raison pour laquelle le cannabis doit être à la portée de tous et utilisé de façon appropriée.

Auteur : Dr Robert J. Melamede Ph.D. Chairman of the Biology Department of the University of Colorado : Conducting Scientific research on Cannabinoids Phone : 719-262-3135 University of Colorado 1420 Austin Bluffs Parkway - Room 232 PO Box 7150 - Colorado Springs, CO 80933-7150 rmelamed chez uccs.edu

Traduction : www.chanvre-info.ch (MG, HC, PL)

  • Cannabinoide kommen in jedem lebenden höheren Tier über der Stufe von Polypen und Molluskeln vor, mit Ausnahme der Insekten. Das Cannabinoid-System hält die Körper im homöostatischen Gleichgewicht.
  • Cannabinoids are in every living animal on the planet above Hydra and Mollusks, with the exception of insects. Bodies are homeostatically maintained by the Cannabinoid System.
Update vendredi 9 septembre 2005 00:34, published vendredi 22 juillet 2005 14:02

forum of the article

Les cannabinoïdes et leur rôle en Biologie
Les çababinoides sont bon contre l’hépatite C
forcement, puisque il s’y trouve une partie de ceux çi dans les globules blancs !(système immunitaire)

Answer to this message
8 août 2009 by clau_systeme
Les cannabinoïdes et leur rôle en Biologie
Cher ami les cannabinoides quel est leur poids molecculaire ? Sont ils éliminés par l’hemodialyse ?
Merci
ayadidialyse chez yahoo.fr

Answer to this message
visit web site : Question : http://yahoo.fr
4 juin 2008 by ayadidialyse
> Les cannabinoïdes et leur rôle en Biologie
Est ce que le cannabis peut aider pour l’hépatite C.

Answer to this message
15 novembre 2007 by eve
> Les cannabinoïdes et leur rôle en Biologie
ca fait chaud au coeur de lire des choses si justes...je vous aime...

Answer to this message
2 février 2006 by bedo
> Les cannabinoïdes et leur rôle en Biologie
Bonjour,
je suis en 1ere S dans un lycée de la province française et j’ai choisi comme sujet de tpe : l’équilibre,le passage au desequilibre par une prise de THC et le retour éventuel à l’équilibre.Je m’y interresse dans le retour éventuel au réél au niveau chimique et psychique.Je voudrais savoir qu’est ce que sont les cannabinoïdes et quel est le rapport avec le cannabis,et surtout si vous pourriez m’aideer à définir une personne chimiquement équilibrée.Si vous connaissez quelques sites internet ou quelques livres qui pourraient me renseigner,merci de m’en faire part.Sincérement,
emmanuelle

Answer to this message
5 octobre 2005 by emmanuelle

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com