Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

A propos de la voiture d’Henry Ford

Dans les années 1910, Henry Ford a expérimenté l’emploi des matériaux agricoles dans la fabrication des automobiles. Ford était en partie motivé par le désir de trouver des demandes non alimentaires pour les excédents agricoles, qui existait déjà alors comme aujourd’hui. Il a essayé beaucoup de ressources agricoles, y compris le blé.
Des boîtiers de protection du ressort de démarrage pour les Ford T modèle 1915 ont été faites à partir d’une résine de gluten de blé renforcée avec des fibres d’amiante. Par la suite, il s’est concentré sur le soja et dans les années 20, il a commencé à promouvoir les produits de soja en chaque occasion. Il a recruté Robert Boyer, un jeune chimiste, pour mener la recherche. Dans les années suivantes, des utilisations ont été trouvées pour l’huile de soja dans les peintures et les émaux d’automobile, dans des produits de remplacement du caoutchouc et dans la production du glycérol pour les amortisseurs. Des solutions visqueuses de protéine de soja ont été extraites et "placées" dans un bain de formaldéhyde afin de former des fibres pour un tissu de tapisserie. Mais, pour Ford l’intérêt majeur était dans la farine de soja transformée en plastiques. La farine de soja est ce qui est laissé après que du soja soit écrasé ou rectifié dans les flocons et l’huile de soja extraite au moyen d’un solvant d’hydrocarbure. La farine de soja est composée d’environ 50% de protéine et de 50% de cellulose, d’hydrate de carbone principalement. Les compositions des plastiques du soja de Ford et les méthodes pour leur traitement ont évolué avec le temps et changé selon l’application. En général, le noyau de résine était fait en farine de soja mise à réagir avec du formaldéhyde pour produire de la protéine réticulée (réminiscence des plastiques de caséine et de la corne animale) mais pour une solidité supplémentaire et la résistance à l’humidité, du phénol ou de l’urée était rajoutée à la protéine. La résine ainsi produite était composée d’une partie de formaldéhyde de phénol (ou formaldéhyde d’urée) et d’une partie réticulée de la protéine de soja ; la farine de soja n’était pas plus qu’un remplisseur.

La cellulose et d’autres hydrates de carbone qui faisaient partie de la farine de soja entraînaient de la condensation. Comme remplisseurs, il additionna jusqu’à 50% à 60% de cellulose de CHANVRE, de la farine de bois ou de la pulpe de pin, du coton, du lin textile, du ramie et même du blé. Le mélange final était d’environ 70%de cellulose et de 10% à 20% de farine de soja. Quand une résistance supplémentaire est devenue nécessaire, des fibres de verre ont été également employées. Des pressions et des températures relativement basses ont été employées dans le processus de fabrication. Des plastiques de farine de soja ont été employés pour un nombre croissant de parties d’automobile, de portes, de boîte à gants, de levier de changement de vitesse, de boutons de klaxon, de pédales d’accélérateur, de têtes de distributeur, de décorations intérieure, de roues de direction, de panneaux de tableau de bord, et par la suite d’un couvercle extérieur pour la plate-forme arrière du prototype. Enfin, Ford a donné le signal pour produire un prototype "voiture en plastique," comprenant une carrosserie entièrement en plastique. La carrosserie était composée de quatorze panneaux en plastique fixés à une armature tubulaire soudée (au lieu de l’armature parallèle usuelle en double T). Les panneaux et le cadre pesaient chacun environ 113 kilos. Le poids total de l’automobile était de 1.043 kilos, approximativement deux tiers du poids d’un modèle en acier de taille comparable.

Henry Ford teste sa première voiture
De quoi était-elle faite ?
De matériaux à base de plantes-incluant du chanvre
"la hache a rebondi, il n’y avait pas de bosse"

Ford, un maître à produire de la publicité, a lancé le prototype en grande pompe en 1941. Mais, après fin 41, Ford n’a plus donné de publicité "à la voiture en plastique". Les raisons sont inconnues, mais ses contacts dans le média, la force de l’organisation de DuPont et la deuxième guerre mondiale sont susceptibles d’avoir joué un rôle. En outre, la technologie n’était pas encore bien développée et les options limitées. Les plastiques sont devenus plus communs, mais les plastiques provenant de ressources renouvelables ont été mis au placard. C’est là que Hemp Plastic poursuit les projets de recherche et les collaborations pour revisiter et renouveler l’utilisation des plastiques à base de plantes.

Source : www.hempplastic.com
(traduction Chanvre-Info)
  • In the 1910s Henry Ford experimented with using agricultural materials in the manufacture of automobiles. Ford was partly motivated by a desire to find nonfood applications for agricultural surpluses, which existed then as they do now. He tried out many agricultural crops, including wheat.
  • In den 1910er Jahren experimentierte Henry Ford mit Materialien landwirtschaftlichen Ursprungs für die Autoproduktion. Ford war teilweise durch den Wunsch motiviert, Nonfood-Anwendungen für Ueberschüsse aus der Landwirtschaft, welche damals genau so wie heute existierten, zu finden. Er machte Versuche mit vielen Feldfrüchten, so auch mit Weizen, Soja und Hanf.
Article modifié le jeudi 16 septembre 2004 12:22, Date de parution vendredi 10 septembre 2004 13:13

Forum de l'article

A propos de la voiture d'Henry Ford
Ce papier doit faire un buzz sur la toile. Pourquoi je notifie ca ? Car j’avoue que cette chronique est tres sympathique.
voyage irlande Repartir pour un Etonnant voyage famille voyages pas cher egalement un voyage kerala Ou alors un voyage cuba ou bien aussi un voyage maroc pas cher

Répondre à ce message
27 mars 2012 par Korey
  A propos de la voiture d'Henry Ford
 
Merci pour cette information je ne connaissais pas !
Application pour adultes sur Tumblr.com, du sexe gratuit avec Tumblr.com pour visionner une video cochonne en ligne.
Alain

Répondre à ce message
  15 09 2013
 
A propos de la voiture d'Henry Ford
J’ai reblogger cette page
trouvez votre Maillot de foot 2012 Avec votre site sur les Maillot foot malherbe

Répondre à ce message
2 mars 2012 par button
A propos de la voiture d'Henry Ford
C’était pas du cannabis comme on a l’habitude de la dire, visiblement c’était du chanvre, le cannabis c’est du chanvre indien sa a rien avoir avec le chanvre, sinon dans ce cas la tout les cordages de navires sont en cannabis.

Répondre à ce message
12 février 2012 par Mr
  A propos de la voiture d'Henry Ford
 
Il n’existe qu’une seule espèce de Cannabis ; mais diverses formes sauvages poussent partout sur la planète, étant donné le fort potentiel d’adaptation de l’espèce.

Répondre à ce message
  19 02 2012 par André Fürst
 
> A propos de la voiture d'Henry Ford
j ai rien compri

Répondre à ce message
8 novembre 2006 par antoine bareau
  > A propos de la voiture d'Henry Ford
 
tkt pas t pas la seul moi aussi j’ai rien pige a leur truc

Répondre à ce message
  28 12 2009
 
  > A propos de la voiture d'Henry Ford
 
Ben c’est pas compliqué.
En gros ce qu’il faut retenir :
Aujourd’hui, voici ce qui se passe dans une distillerie de pétrole.
On chauffe le produit dans une "grande tour", et à chaque étage (en fonction de la température) on peut en retirer divers produits tels que la benzine (qui servira à l’essence sans plomb), le diesel, le kérosène et toutes les matières plastiques (y.c. celles dont on a besoin pour faire des T-Shirts !)

Mais en fait, il est aussi possible de produire des plastiques avec les plantes. Et comme le sous-entend cet article, le lobby pétrolier a empêché ceci.

Répondre à ce message
  30 05 2010
 
  > A propos de la voiture d'Henry Ford
 
Les tiges de chanvre contient une quantité de Fibres et de Lignine, un colle naturelle. Réduit en poudre et pressé a chaud donne un matériel très résistant.

Répondre à ce message
  19 02 2012 par André Fürst
 

Article précédent :

Couvrez-moi de chanvre

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com