Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Cannabis et psychose : une nouvelle étude à charge

Article de J.-L. Vonnez

La consommation de cannabis par les jeunes augmente modérément le risque de développer un trouble psychique ultérieur. Chez les sujets considérés comme prédisposés à ces troubles, le cannabis augmente fortement le risque d’apparition des symptômes. Telles sont les conclusions d’une nouvelle étude sur la question controversée des risques liés à la consommation de cannabis (BMJ 2005 ; 330 : 11). Cette analyse est l’un des volets de l’étude EDSP (Early developmental stages of psychopathology) qui a suivi près de 2500 jeunes Berlinois au recrutement entre 1995 et 1999. Selon ses auteurs, elle permet pour la première fois d’écarter l’hypothèse de "l’automédication", selon laquelle la prédisposition aux troubles psychiques conduirait au cannabis, et non l’inverse. En effet, au sein de la cohorte allemande, la proportion de jeunes qui ont commencé à consommer du cannabis durant l’étude n’est pas significativement plus élevée parmi les prédisposés que parmi les autres.

© Médecine et Hygiène 2005
Article modifié le samedi 26 février 2005 16:30, Date de parution mardi 1er février 2005 00:00

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com