Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Couvrez-moi de chanvre

National Research Council Canada
(Comité National de Recherches)

La technologie du NRC pourrait permettre de vêtir les athlètes Canadiens lors des Jeux Olympiques d’Hiver de 2010 à Whistler, Colombie Britannique, et ouvrir la voie à une gamme de produits perfectionnés réalisés avec du chanvre industriel, comme des pièces automobiles et des fuselages d’avions. Le NRC a récemment entamé une collaboration avec Hemptown Clothing Inc., basé à Vancouver, un fabricant de vêtements en chanvre qui a lancé l’idée d’utiliser du chanvre textile pour les uniformes de l’équipe Olympique Canadienne en 2010. Dans le cadre de ce partenariat, Hemptown travaillera avec l’Institut des Sciences Biologiques du NRC (NRC-IBS) pour commercialiser la technologie enzymatique développée par le NRC pour la transformation du chanvre textile (les enzymes sont largement utilisés dans les applications industrielles pour tout, du blanchiment de la pâte à papier aux enzymes pour attendrir la viande). Cette technologie promet d’améliorer considérablement la qualité de la fibre (des tissus plus souples, plus blancs) en utilisant des méthodes écologiques. Les termes de la collaboration résultent du travail du Dr Wing Sung, un chercheur du NRC-IBS, expert dans l’utilisation des enzymes pour les applications industrielles.

"Il n’y a aucun problème pour cultiver du chanvre industriel au Canada. Les entreprises Canadiennes sont également efficaces dans la vente de produits finis en chanvre. Le problème, c’est que le Canada manque d’expertise et de technologie dans la transformation," explique le Dr Sung. En effet, des efforts pour construire une unité de transformation de chanvre au Manitoba ont échoué auparavant. Pour assurer le succès du marché, une unité de transformation nécessite une technologie de transformation de faible coût et écologique, qui produit des fibres de chanvre de qualité supérieure. Les premiers résultats de la technologie enzymatique montrent des améliorations frappantes en termes de qualité et de performance des fibres de chanvre en utilisant cette approche. "Nous pouvons maintenant produire une fibre de chanvre de meilleure qualité que celle produite en Chine et en Europe," déclare le Dr Sung.

1. Fibre Européenne traitée par enzyme
2. Fibre Chinoise
3. Fibre traitée par l’enzyme du NRC

1. Fibre Européenne traitée par enzyme
2. Fibre traitée par l’enzyme du NRC
3. Fibre Chinoise

La Chine, premier producteur au monde de textile en chanvre, utilise des méthodes chimiques pour la transformation, alors que les producteurs Européens commencent à utiliser une technologie biologique plus propre à base d’enzymes. Aucune de ces méthodes ne produit un tissu aussi blanc que le coton. Par conséquent, la plupart des vêtements en chanvre sont mélangés avec du coton, une plante qui a une longue histoire mais qui, d’un point de vue écologique, consomme bien plus de ressources que le chanvre. Le but est de produire des fibres de chanvre supérieures au coton en solidité, durabilité, chaleur et absorption de l’humidité, tout en gardant la même souplesse et le même éclat, en utilisant un procédé non chimique. "Nous sommes très enthousiasmés par les nouvelles possibilités de produire un textile à base de chanvre fabriqué au Canada avec le NRC," indique Jason Finis, Président de Hemptown.

L’équipe du NRC-IBS a délibérément choisi de travailler avec un enzyme disponible sur le marché plutôt que de partir de rien (un processus plus long), et elle s’est concentrée sur l’optimisation des conditions dans lesquelles les enzymes agissent. Par exemple, le Dr Sung a étudié la température optimale d’activité des enzymes. En général, plus la température est élevée, plus le niveau d’activité est élevé, mais des températures plus élevées signifient aussi des coûts d’énergie plus élevés pour les producteurs. D’autres ajustements ont été effectués pour les niveaux de pH, pour éviter d’endommager les fibres et l’équipement de transformation. Le Dr Sung note que l’utilisation d’enzymes pour la transformation est bien connue, cependant, comme le montre cette approche d’optimisation, l’amélioration est possible. "L’utilisation d’enzymes n’est pas un secret, mais il est toujours possible d’établir sa propre opportunité unique d’accélérer le procédé, de le rendre meilleur et plus propre," déclare-t-il.

Le Dr Sung a développé l’enzyme xylanase (Biobrite) du NRC, largement utilisé aujourd’hui dans la production de pâte à papier blanchie, et il est candide quant aux défis rencontrés par l’équipe. "Les bénéfices pour l’environnement sont, bien sûr, extrêmement importants mais si nous ne sommes pas capables de produire quelque chose qui fera économiser de l’argent au producteur, la technologie ne décollera pas." Le temps nous le dira, mais les premiers résultats sont encourageants.

Copyright © Juillet 2004, National Research Council Canada. Tous droits réservés.

Le chanvre a toujours été une culture inestimable depuis les anciens temps, cultivé pour ses graines pour la nourriture, et ses fibres, les plus solides du règne végétal, pour la production de cordes, des bâches de chariots, de textiles et de voiles. Le chanvre prospère sous le climat frais du Canada et peut être cultivé sans pesticides, fongicide ou herbicides. Le chanvre industriel et la marijuana appartiennent tous deux à la même espèce, Cannabis sativa, mais ils ont été modifiés pour répondre à des caractéristiques différentes, le chanvre pour ses fibres longues et sa croissance rapide, la marijuana pour son contenu en substance psychoactive, le THC. Le chanvre industriel ne contient pratiquement pas de THC. En 1938, la culture du chanvre a été interdite au Canada et aux Etats-Unis. Cependant, en 1998, les nouvelles réglementations Canadiennes ont permis la culture commerciale de chanvre industriel sous licence. Les utilisations actuelles et potentielles du chanvre industriel, outre les vêtements, sont nombreuses et incluent : la fabrication de pièces automobiles, les bio-composites, les géotextiles, les produits issus du bois et du papier, l’alimentation, les cosmétiques, la biomasse pour le carburant, l’isolation thermique, etc. Le chanvre industriel absorbe le gaz carbonique cinq fois mieux que la même surface de forêt, et peut jouer un rôle dans la stratégie de réduction des émissions de gaz qui créent l’effet de serre.

  • NRC technology could help clothe Canadian athletes at the 2010 Winter Olympics in Whistler, B.C. and help pave the way for a range of advanced products made with industrial hemp, such as auto parts and airplane fuselages. NRC recently entered into a collaboration with Vancouver-based Hemptown Clothing Inc., a manufacturer of hemp clothing that has promoted the idea of using hemp fabric for the uniforms of Canada's 2010 Olympic team.
Article modifié le mercredi 15 septembre 2004 11:24, Date de parution mardi 14 septembre 2004 12:56

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com