Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

EXPOSITION · Le Musée d’histoire naturelle présente une exposition : Le chanvre aux multiples usages

La Liberté jeudi 21 avril 2005, Regions

Le chanvre aux multiples usages

Le chanvre, cette plante qui fait tant parler d’elle, est le thème de la nouvelle exposition du Musée d’histoire naturelle, qui débute ce week-end. Outre l’aspect botanique, on aborde son histoire, sa culture, sans oublier bien sûr son usage en tant que drogue.

Un « petit cabinet médical » est consacré à son utilisation à des fins médicales et une exposition d’oeuvres d’art, créées à partir de papier et de fibres de ce végétal, ponctue cette présentation. « Si le chanvre n’existait pas, peut-être que les conquêtes maritimes, telles qu’on les connaît, n’auraient pas eu lieu », explique André Fasel, directeur du Musée d’histoire naturelle. « Les voiles et les cordages des navires étaient fabriqués à base de fibres de chanvre. On en utilisait soixante tonnes pour un seul grand voilier. »

dès le néolithique Les plus anciennes découvertes relatives à cette plante remontent au néolithique. On l’utilisait pour la fabrication de tissus. Plus tard, les Chinois s’en servaient pour la fabrication du papier. On la retrouve aussi dans bon nombre de matériaux tout au long de l’histoire. Au début du XXe siècle, le chanvre a été supplanté par des fibres moins coûteuses. Ainsi, il a été remplacé entre autres par le coton ou le bois. Actuellement, une diversité de produits dérivés sont proposés. Grâce à son huile, on peut faire du plastique, du carburant, en plus des huiles essentielles. Mais c’est pour ses vertus psychotropes qu’on en entend beaucoup parler. Dans l’exposition, ce sujet tient une place, mais ce n’est pas l’objet principal de la présentation. On apprend notamment que la plus ancienne pipe destinée à fumer du cannabis que l’on ait découverte date de l’âge du bronze (1500 avant J.-C.). Ou que l’usage du haschisch a été popularisé en France au XIXe siècle par des soldats de retour des campagnes napoléoniennes en Egypte et au Maroc. Il servait à canaliser l’agressivité des troupes. « Nous n’entrons pas dans le débat sur la dépénalisation. Nous abordons le sujet, puisqu’il fait partie de l’histoire de cette plante », explique André Fasel. Conscient du côté sensible de ce problème de société, le musée a collaboré notamment avec la Ligue fribourgeoise pour la prévention de l’alcoolisme et des autres toxicomanies (Lifat). Un secteur est consacré à la prévention, et l’association organise, pour les écoles, une visite commentée de l’exposition. Le musée propose aussi un panorama de l’utilisation du cannabis dans la médecine, et mentionne les recherches en cours dans bon nombre de domaines, tels la dépression ou l’épilepsie. Benoît Perriard La Liberté

« Chanvre », Musée d’histoire naturelle Fribourg, 14 à 18 h, du sa 23 avril au di 4 septembre. Ouvert aussi pour les groupes (min. 10 pers.) et les écoles, de 8 à 12 h. Entrée libre.

Date de parution samedi 23 avril 2005 20:06

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com