Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

France : L’Eléphant rose, un jeu sur les conduites à risque au volant

2005/02/01 - AFP

Saint-Brieuc - Prévenir de manière ludique dès le collège les conduites à risques au volant : c’est le but d’un nouveau jeu de société, l’Eléphant rose, qui aborde sans tabou les effets de l’alcool, du cannabis, ou de l’ectasy.
"J’ai un petit qui rentre au collège l’an prochain et je me suis dit : +comment parler de la drogue avec lui ? comment le protéger ?+", explique le concepteur du jeu, Marc Elie, intervenant à la sécurité routière des Côtes d’Armor, spécialisé dans les stupéfiants et lui-même ancien toxicomane.
"J’ai voulu faire un jeu simple, facile à utiliser, qui puisse aussi bien avoir sa place dans les écoles ou les institutions comme dans les familles", résume M. Elie.
"Le plus grand danger, c’est la polyconsommation. Pour de nombreux jeunes aujourd’hui, ce n’est pas alcool ou drogue mais les deux à la fois, ce qui amplifie les effets", constate de son côté Eric Pasquet, directeur de l’ANPAA (Association nationale de prévention en alcoologie et en addictologie) dans les Côtes d’Armor.
Selon les chiffres de la sécurité routière en 2003, les 14-24 ans paient un lourd tribut à la route, particulièrement en deux roues : ils représentent 26% des tués et blessés alors qu’ils ne sont que 13% de la population.
"La drogue est un sujet assez difficile à aborder avec des jeunes. Ils ont l’impression qu’on leur fait la morale. Il faut arriver à dépasser ça et l’Eléphant rose est un support qui nous offre un prétexte pour aller plus loin", assure Eric Pasquet.
Accessible dès 12 ans, le jeu est un mélange de Trivial Pursuit et de Uno. Sous une présentation agréable et colorée, il se compose de 200 cartes réparties en quatre thèmes : drogue et santé, drogue et conduite, législation et sanctions, code de la route et sécurité.

Ni dramatiser, ni banaliser
A chaque carte correspond une question. Question : "La paille utilisée pour sniffer la cocaïne peut transmettre les virus des hépatites A,B ou C. Vrai ou Faux". Réponse : "Vrai. Elle peut transmettre le sida également à cause des saignements de nez et des pailles échangées entre utilisateurs".
Autre question : "Le taux d’alcoolémie d’un piéton ne peut pas être contrôlé sur la voie publique. Vrai ou faux". Réponse : "Faux. Le taux d’alcoolémie peut être contrôlé sur toute personne, y compris à vélo, sur un tracteur ou à cheval".
Les cartes sont accompagnées d’un livret destiné à l’animateur. Celui-ci contient les réponses aux questions ainsi que des informations plus approfondies lui permettant de répondre aux interrogations que le jeu peut susciter.
Ainsi, connaissez-vous le "drug wipe" ? Ce test, expérimenté pour la première fois en Vendée en 2003, devrait permettre prochainement aux policiers et gendarmes de détecter en cinq minutes si la personne contrôlée a consommé des stupéfiants et lesquels.
Le contenu informatif du jeu a été validé par un comité de pilotage institutionnel départemental. "Il fallait que les informations soient balisées. Sans dramatiser et sans banaliser. Marc avait une idée séduisante et on l’a aidé à la matérialiser", commente Eric Pasquet.
Testé avec succès dans des classes de collège, l’Eléphant rose a été présenté au dernier salon du jouet à Paris où il a été, selon Marc Elie, très bien accueilli. Des versions adaptées à la Belgique et à la Suisse sont en préparation.
En cours de commercialisation dans les magasins spécialisés ou par le réseau de l’ANPAA et de la MAE (Mutuelle Accidents Elèves), le jeu, vendu 44 EUR, a déjà été pré-acheté par souscription dans 17 départements.

Article modifié le mercredi 2 février 2005 11:23, Date de parution mercredi 2 février 2005 00:00

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com