Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

La politique de la drogue : référendum déposé contre la révision de la loi

Berne - L’avenir de la politique de la drogue se jouera le 30 novembre. En sus de la dépénalisation du cannabis, le peuple se prononcera sur la poursuite des mesures actuelles. Le référendum contre la révision de la loi sur les stupéfiants a été déposé à la Chancellerie fédérale.

10 juillet 2008

Les tenants de l’abstinence, emmenés par l’Union démocratique fédérale (UDF), ont réuni 51’292 signatures validées. Selon eux, près de 54’000 paraphes auraient été récoltés en tout. Le texte qu’ils combattent ancre la politique dite "des quatre piliers" (prévention, réduction des risques, thérapie et répression) ainsi que la distribution médicale d’héroïne aux personnes fortement dépendantes.

Cette révision de loi a été réduite à la portion congrue après que le Parlement a refusé de dépénaliser la consommation de cannabis. Mais même cette version épurée a ses ennemis. Le comité référendaire - qui, outre l’UDF, comprend de nombreux représentants de l’UDC ainsi que des politiciens comme Claude Ruey (PLS/VD) et Luc Barthassat (PDC/GE) - y voit une "banalisation de la consommation de stupéfiants".

Lors des votations fédérales du 30 novembre, le peuple ne tranchera pas seulement entre le statu quo et le durcissement prôné par la droite. Une autre option lui sera offerte avec l’initiative populaire "pour une politique raisonnable en matière de chanvre protégeant efficacement la jeunesse".

Ce texte, lancé après l’échec en 2003 de la première révision plus libérale de la loi sur les stupéfiants, vise à dépénaliser la consommation du cannabis ainsi que la possession, l’acquisition et la culture de chanvre psychoactif à des fins d’usage personnel.

Date de parution mercredi 30 juillet 2008 00:47

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com