Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Liberté pour le chanvre : Pas de prison pour André Fürst

Après le rejet de son recours devant le Tribunal Fédéral, André Fürst, le fondateur de Chanvre-Info, un des leaders du mouvement pour le chanvre global, doit prochainement purger une peine de 29 mois de prison ferme. Les défenseurs du chanvre et des libertés individuelles doivent se mobiliser contre ce jugement politiquement et juridiquement inacceptable.

Cette décision très sévère frappe un militant du chanvre naturel utilisé pour l’ensemble de ces applications agro-industrielles, thérapeutiques et récréatives. André Fürst n’a jamais agi comme un trafiquant de drogue. Son combat est politique, la sanction l’est aussi. Tout le travail d’André Fürst s’intègre parfaitement dans une agriculture suisse sans subvention, dans une perspective de développement durable, dans le précédent projet de révision de la Lstup. Il est illogique de le sanctionner aussi durement alors qu’il a publiquement participé à ce processus.

Ce dispositif de régulation était soutenu par les experts et le Conseil Fédéral. En juin 2004, il n’a été rejeté que par 6 voix au Conseil National. Environ 300 magasins ont vendu du chanvre à plus de 0,3 % de THC. Cette zone grise a longtemps prospérée sur la tolérance évidente de nombreuses autorités cantonales et fédérales. Il est impossible de l’ignorer dans les jugements d’aujourd’hui.

Suite à l’incompréhensible non entrée en matière du Conseil National sur la réglementation du marché du cannabis, la police et la justice ont fermé près de 300 magasins du chanvre. L’immense majorité des ces affaires se sont soldées juridiquement par des amendes et des peines légères avec sursis. Il est injuste que quelques leaders chanvriers paient bien plus cher cet échec politique collectif.

L’interprétation de la Lstup en matière de chanvre a donné lieu à trop de différence de traitement entre les citoyens selon les cantons. Pour ne pas aggraver cette injustice, personne ne doit aller en prison pour du chanvre tant que la Lstup n’établira pas un droit appliqué partout.

Les politiciens qui ont promis une régulation du marché du chanvre et ont ainsi mené à cette situation doivent assumer jusqu’au bout. Ils doivent introduire un recours en grâce pour André Fürst et les chanvriers impliqués dans la réforme, au minimum pour une commutation des peines fermes en sursis. Nous devons tous les pousser à agir.

Exigeons la grâce d’André Fürst et des chanvriers et l’adoption d’une politique enfin raisonnable en matière de chanvre !!!

Laurent Appel

Date de parution mercredi 8 août 2007 23:30

Forum de l'article

> Liberté pour le chanvre : Pas de prison pour André Fürst
C’est inacceptable, emprisonner un homme pour le fait qu’il croit au effets thérapeutiques d’une plante médicinale vieille comme le monde. C’est honteux.

À ce compte et dans cette optique, on peut mettre en prison les dirigeants des gouvernements de tous les pays, tous vendent du tabac, de l’alcool, des produits toxiques et dangereux dans les aliments, et j’en passe.

Nous sommes en danger du fait d’être gouverné par de tels individus. Psycho-rigides et totalitaires.

Olivier. C

Répondre à ce message
15 août 2007 par Olivier.C

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com