Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Mexique : avoir une petite quantité de drogue ne sera plus un délit ???

sous la pression américaine, le président Fox a opposé son veto à une loi sur les stupéfiants adoptée par le congrès

Les sénateurs mexicains ont voté jeudi soir un texte autorisant la possession de petites quantités de marijuana, de cocaïne et même d’héroïne. La police veut concentrer ses efforts sur la lutte contre les grands trafiquants de drogue.

Cette réforme sera prochainement signée par le président Vicente Fox. Selon la nouvelle loi, la police ne pourra plus sanctionner les personnes arrêtées en possession de moins de cinq grammes de marijuana, de cinq grammes d’opium, d’un demi-gramme de cocaïne ou de moins de 25 milligrammes d’héroïne.

En revanche, les personnes arrêtées en possession d’une plus grande quantité de drogue seront considérés comme des dealers. La nouvelle loi aggrave les peines dont ils seront passibles.

La loi mexicaine laissait jusqu’alors au juge toute latitude de choix quant à l’inculpation éventuelle des personnes arrêtées en possession de faibles quantités de drogue.

P.-S.

Mexique- : sous la pression américaine, le président Fox a opposé son veto à une loi sur les stupéfiants adoptée par le congrès

Suite à une forte pression de la part des Etats-Unis, le président Vincente Fox a demandé au congrès de remanier la loi, adoptée fin avril, visant la dépénalisation de la possession de petites quantités de certaines drogues.

Lors d’une prise de position du 3 mai, le président Fox a déclaré qu’il fallait modifier la loi « -afin de lever toute ambiguïté sur le fait que la possession ainsi que la consommation de drogues est et restera un délit dans notre pays- ».- Le 1er mai, des représentants officiels du ministère américain des Affaires étrangères et du service de contrôle des stupéfiants de la maison blanche ont rencontré l’ambassadeur du Mexique, auquel ils ont fait part de leur inquiétude concernant cette loi. Ils ont prétendu qu’elle allait attirer des touristes vers le Mexique dans le seul but d’y consommer des drogues, et que par conséquent, cela entraînerait une augmentation de la consommation de stupéfiants, d’après les explications de Tom Riley, porte-parole de l’office fédéral chargé de la politique nationale de contrôle sur les drogues.

Le chef de la police nationale du Mexique, Eduard Medina Mora, un des principaux acteurs du premier projet de loi, envoyé au congrès par le président Fox, a expliqué que la loi rendrait en effet illégal la possession d’une petite quantité de stupéfiants. Et il a ajouté, que les personnes arrêtées qui étaient en possession de telles drogues, devaient encore répondre devant un juge et risquaient toujours un certain nombre de sanctions. La loi en vigueur contient une disposition permettant aux personnes inculpées pour possession de drogue de se justifier en expliquant qu’ils étaient dépendants et qu’elle était destinée à leur consommation personnelle. Medina Mora a expliqué que cette nouvelle loi fixe une quantité limite de possession pour chacune des drogues, en dessous de laquelle il était possible de se justifier en invoquant une dépendance.

(Source- : New York Times du 3 mai 2006)

  • Possessing marijuana, cocaine and even heroin will no longer be a crime in Mexico if they are in small amounts for personal use under new reforms passed by Congress that quickly drew U.S. criticism. But in a surprise reversal, Mexican President Vicente Fox will not sign this widely criticized reform.
  • Unter dem Druck der USA legt Präsident Fox ein Veto gegen ein Drogengesetz ein, das vom Kongress verabschiedet worden war
Date de parution samedi 20 mai 2006 20:24

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com