Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Statistique suisse des stupéfiants 2004

Les dénonciations pour consommation de cannabis et surtout de haschisch, sont en hausse. 36’961 en 2004

Les chiffres en bref

· En 2004, les dénonciations pour infraction à la loi sur les stupéfiants ont franchi le seuil des 50’000 pour la première fois (50’580 dénonciations). Par rapport aux 46’886 dénonciations enregistrées en 2003, cela représente une augmentation de 7,9 %.

· La quantité saisie de cocaïne a presque doublé entre 2003 et 2004 pour atteindre la quantité historique de 361 kg. Les quantités saisies d’ecstasy, de LSD et de méthadone sont en hausse. En revanche, la quantité saisie d’héroïne est en nette diminution par rapport à l’année 2003 et renoue ainsi avec la tendance au recul observée depuis plusieurs années. Les quantités saisies de chanvre et de ses dérivés ont fortement diminué, elles dépassent néanmoins les 6 tonnes.

· Le nombre de dénonciations enregistrées pour trafic de stupéfiants a diminué de 6,8 %. En 2004, 3’401 personnes ont été dénoncées pour trafic de stupéfiants contre 3’649 en 2003. La plupart des dénonciations concernent le trafic de cocaïne, viennent ensuite le trafic de marijuana et celui d’héroïne. Par rapport à l’année précédente, ce sont les dénonciations pour trafic de haschisch qui ont connu la plus forte progression. Les dénonciations pour trafic de cocaïne et celles pour trafic d’amphétamines sont elles aussi en hausse. Les dénonciations pour trafic de marijuana et surtout celles pour trafic de plants de chanvre sont en diminution. Les dénonciations pour trafic d’héroïne sont encore en recul. Les dénonciations pour trafic de méthadone sont restées stables.

· Le nombre de dénonciations pour consommation de stupéfiants a augmenté de 9,5 %, passant de 37’464 en 2003 à 41’034 en 2004. La plupart des dénonciations ont concerné des consommateurs de marijuana. Les dénonciations pour consommation de marijuana, de cocaïne, d’amphétamines, de LSD, et surtout de haschisch, sont en hausse. Les dénonciations pour consommation d’héroïne sont restées stables, de même que les dénonciations pour consommation d’ecstasy.

· Le nombre de dénonciations pour contrebande de stupéfiants a augmenté de 12,7 %. Ainsi, 292 personnes ont été dénoncées pour contrebande de stupéfiants en 2004 (2003 : 259 dénonciations).

· Avec 182 décès enregistrés (2003 : 194 décès), le nombre de décès dus à la drogue a diminué de 6,2 %. L’Office fédéral de la police recense chaque année auprès des corps de police cantonaux et communaux les données nécessaires à l’établissement de la statistique des stupéfiants. La statistique des stupéfiants existante est imparfaite et parfois incomplète. En 2004, la statistique des stupéfiants a donc été révisée afin de prendre en compte d’autres substances. Divers stupéfiants qui figuraient auparavant dans la rubrique « Autres » sont désormais comptabilisés séparément. C’est le cas des champignons hallucinogènes (psilocybes), du khat et des méthamphétamines.

Berne, juin 2005

Office fédéral de la police, Statistique suisse des stupéfiants 2004

Article modifié le vendredi 8 juillet 2005 04:25, Date de parution vendredi 8 juillet 2005 03:51

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com