Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Vers une reconnaissance internationale du Cannabis en Médecine

« L’utilité médicale du cannabis, et des cannabinoïdes pris séparément, est maintenant très largement acceptée par la communauté scientifique. En revanche, la perception qui en est faite par les médecins et les politiciens varie considérablement en fonction des pays. Alors que dans beaucoup de pays comme le Canada, l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Espagne, 13 États des États-Unis, la République Tchèque, l’Autriche et Israël, le large potentiel thérapeutique du cannabis, ainsi que son accès, sont acceptés et reconnus, le climat et la situation légale restent difficiles pour les patients d’autres pays comme la France, la Grèce ou la Suède. Des débats rationnels commencent seulement dans ces pays qui accusent un retard de près de 15 ans par rapport aux autres pays ».

Docteur en Médecine Franjo Grotenhermen, juillet 2009

Depuis la légalisation de la marijuana à usage médical en 1996 par l’État américain de Californie, la reconnaissance de l’utilité thérapeutique du cannabis, ainsi que des autres médicaments à base de cannabinoïdes, n’a cessé de croître dans le milieu médical. En treize ans, la liste des pays ayant fait évoluer leur législation pour permettre aux malades d’avoir accès au cannabis, et aux cannabinoïdes, s’est agrandit. L’actualité de 2009 a été marquée par d’autres avancées significatives. Par exemple, en Allemagne, les patients peuvent aujourd’hui recevoir en pharmacie, en plus du Dronabinol (THC) déjà autorisé depuis 1998, du cannabis médicinal sous forme végétale.

La dernière décennie est remarquable par l’engouement et l’effervescence scientifique qui entourent la recherche, tant fondamentale que clinique, sur les effets du cannabis et des cannabinoïdes sur une myriade de pathologies et de symptômes. Parmi la quarantaine d’affections apparaissent, par exemple, les cancers, la sclérose en plaques, certaines maladies neurologiques (maladies de Parkinson, d’Alzheimer) et neuropsychiatriques (dépression, TOC, hyperactivité) ainsi que les infections virales incurables (HIV/HCV). Chaque année, près de mille études scientifiques sont publiées, tant sur le cannabis et les cannabinoïdes, que sur le système endocannabinoïde qui assure des fonctions majeures dans l’organisme humain.

Les cannabinoïdes existent aujourd’hui comme traitement en médecine sous deux formes, naturelle ou synthétique. La forme naturelle est directement issue de la plante. En Europe, la société Bedrocan BV produit et commercialise, sous le contrôle du Bureau du Cannabis Médicinal (BMC) néerlandais, trois qualités de cannabis médicinal titrées en principes actifs Tétrahydrocannabinol (THC) et Cannabidiol. La seconde forme est médicamenteuse et peut se présenter soit en sprays comme le Sativex®, soit en gouttes ou de gélules comme le Dronabinol/THC (Marinol®). Ces médicaments sont obtenus à partir d’extraits de plantes ou par synthèse. Quelque soit leur nature, ces médicaments constituent aujourd’hui, pour les professionnels de santé, une alternative complémentaire aux traitements parfois insuffisamment efficaces ou présentant trop d’effets secondaires. Ils sont généralement utilisés en substitution ou en combinaison avec d’autres traitements.

PARUTION D’UNE VÉRITABLE ENCYCLOPÉDIE DU CANNABIS MÉDICAL

CANNABIS EN MÉDECINE : Un guide pratique des applications médicales du cannabis et du THC, disponible sur le site internet des Éditions Indica à partir du 4 octobre 2009. Édition française inédite et enrichie de l’ouvrage original en langue allemande déjà disponible en espagnol, italien, tchèque et vendu à plus de 4000 exemplaires à travers l’Europe (plus de 300 références).

CANNABIS EN MÉDECINE Un guide pratique des applications médicales du cannabis et du THC

Article modifié le mardi 13 octobre 2009 15:46, Date de parution mardi 13 octobre 2009 15:30

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com