chanvre-info http://www.chanvre-info.ch/info/fr/Matieres-premieres-renouvelables.html

Matières premières renouvelables : chanvre vs kenaf

A la suite de l’email d’un lecteur, Chanvre-Info se doit de reconnaître qu’il n’y a pas que le chanvre qui présente de gros avantages pour développer des filières agro-industrielles respectueuses de l’environnement. Le kenaf, le bambou, le roseau, le jute sont aussi des plantes à croissance rapide adaptées pour la pâte à papier, la biomasse, la construction ... mais elles ne fournissent pas l’huile et les protéines riches en omégas du chènevis, ni l’huile essentielle, ni les principes actifs. En résumé : il convient d’utiliser la plante la plus adaptée aux besoins, à la législation et au biotope local. Objectivement, le chanvre est de loin le plus polyvalent.

Le kenaf est une plante annuelle obtenue par semis. Il appartient à la famille du cannabis, il a la particularité de créer au centre de sa tige une moelle naturellement blanche utilisée pour la production de pâte à papier et ne nécessitant aucune opération de blanchiment. Sa structure est idéale pour la production d’un papier de bonne qualité. Cette culture constitue ainsi une alternative économique et écologique à la pâte tirée du bois des forêts septentrionales. En condition optimale, le kenaf est récoltable en 3 à 5 mois contre 4 à 6 pour le chanvre. Avantage au kenaf.

Le kenaf, donne 6 à 10 tonnes de fibres sèches à l’acre, dépassant la production du pin du sud, véritable étalon de l’industrie, par 200 à 500%. Le chanvre se situe entre 150 et 400%. Un autre avantage des fibres non ligneuses est leur faible teneur en lignine réduisant l’énergie requise pour sa transformation. Rappelons qu’il faut énormément d’énergie pour enlever la lignine de la pâte. Tandis que la lignine représente 23 à 34% de la composition chimique des produits ligneux, elle ne représente que 9 à 15% chez les fibres non ligneuses telles que la paille et le roseau (Abramovitz et Mattoon, 1999). La composition ligneuse dans le chanvre peut descendre jusqu’à 3% (Abramovitz et Mattoon, 1999). Avantage au chanvre.

Pour obtenir une récolte plus rapide que le chanvre et comparable en terme de fibres, il faut de l’eau, de la chaleur et la bonne photopériode solaire. Les champs les plus productifs sont dans le bassin méditerranéen, le Sud des USA ou l’Afrique centrale. Dans ces pays, le chanvre produit naturellement trop de substance active pour la législation européenne, le kenaf est une bonne alternative en attendant le changement. Plus au Nord/Sud, le chanvre a la même croissance que le kenaf, produit plus de fibres et fournit plus de matières premières exploitables.

Sans dénigrer les autres plantes, c’est le chanvre que je préfère.

Laurent Appel

Date de parution mercredi 27 avril 2005 01:45
Chanvre Info > Le chanvre et l’agriculture

 Forum de l'article
> Matières premières renouvelables : chanvre vs kenaf
Le kenaf fait partie de la famille des Malvacées comme l’hibiscus et l’okra tandis que le chanvre fait partie de la famille des Canabidacées comme le houblon.

La taxonomie des plantes est la base de la compréhension de leur évolution.

5.03.2007
  > Matières premières renouvelables : chanvre vs kenaf
 
c’est vrai que le kenaf appartient à la famille des Malvacées mais le chanvre appartient à la famille des cannabinacées car ce dernier contient les cannabinoides.
d’autre part le chanvre est appelé aussi Cannabis

  15.03.2007 par hanen
 

chanvre-info http://www.chanvre-info.ch/info/fr/Matieres-premieres-renouvelables.html