chanvre-info http://www.chanvre-info.ch/info/fr/Pourquoi-de-l-huile-vegetale.html

Pourquoi de l’huile végétale ?

La possibilité d’utiliser de l’huile végétale (par exemple de l’huile de chanvre) comme carburant pour les moteurs diesel est aussi ancienne que le moteur diesel lui-même ! De plus, l’huile végétale à l’état naturel a plusieurs avantages par rapport au diesel : L’huile végétale est une matière première renouvelable qui ne sera pas épuisée un jour comme les huiles minérales.

- Elle est neutre par rapport au CO2, car la combustion ne libère pas plus de CO2 que ce que la plante a fixé auparavant.
- Elle est écologique car la combustion n’engendre qu’une fraction des substances nuisibles produites avec le diesel.
- Elle ne représente pas un danger pour la terre et la nappe phréatique, car elle est non toxique et se dégrade naturellement.
- Elle est avec un point d’inflammation de plus de 300°C nettement moins inflammable que le diesel dont le point se situe à 100°C

Situation initiale
Nous vivons à l’époque des huiles minérales. Avec la propagation au niveau mondial du moteur à combustion, la consommation en énergie fossile a constamment augmenté. Nous pouvons en observer par nous-mêmes à plusieurs endroits de la planète les effets respectivement les modifications climatiques. En tout premier lieu, nous sentons aujourd’hui les effets de l’augmentation dramatique du CO2 sous forme de précipitations violentes qui conduisent à des inondations etc. Les personnes raisonnables comprennent déjà depuis longtemps que cela ne peut pas continuer ainsi. Nous devons, que nous le voulions ou pas, développer les sources d’énergie alternatives et écologiques. Tout le monde sait que cela ne peut pas se faire du jour au lendemain. Mais chacun peut déjà aujourd’hui suivre un autre chemin s’il le veut et même économiser de l’argent !
L’Américain des Etats Unis Rudolf Diesel a développé un moteur formidable. Mais peu de personnes savent qu’à l’époque Diesel n’utilisait pas du diesel pour son moteur mais d’autres carburants comme par exemple de l’huile de chanvre. Il lui était de toute manière impossible d’utiliser du diesel car ce combustible n’existait pas encore ! - Oui, vous avez bien lu - le diesel n’a été "inventé" que plus tard par l’industrie pétrolière pour mettre à disposition un carburant qui convenait au moteur diesel. Les multinationales pétrolières ont rapidement compris l’énorme potentiel de l’invention de Rudolf Diesel et ont bientôt mis à disposition un carburant pour ce moteur.
Un prix avantageux et la mise à disposition d’un confortable réseau de stations d’essence dans le monde entier ont rapidement supplanté tous les autres carburants écologiques.
Et pourtant le diesel n’est pas un carburant aussi idéal qu’on pourrait le penser. D’une part, il provient de la distillation du pétrole, lequel émet lors de sa combustion entre autre du CO2 dans l’atmosphère. CO2 qui avait été lié il y a des centaines de million d’années dans le pétrole brut, réduisant ainsi la concentration de CO2 sur la terre à un niveau raisonnable. D’autre part, la faculté lubrifiante du diesel est moins bonne que celle de l’huile végétale pure. Et pour terminer, nous mettons en danger et détruisons la flore et la faune si cette huile part dans l’eau ou dans le sol.
L’unique grand avantage du diesel est que son point d’inflammation est nettement plus bas que celui des huiles végétales ce qui influence fortement le comportement au démarrage des moteurs diesel. De plus, à température basse, le diesel reste plus longtemps liquide que les huiles végétales.
Mais il existe des solutions à ces désavantages. Notre démarche propose des solutions pour transformer un véhicule diesel de série afin qu’il fonctionne à l’huile végétale. Car un moteur diesel qui marche à l’huile végétale est beaucoup plus écologique que s’il marche au diesel.

Alors : Pourquoi est-ce qu’à l’avenir nous n’importerions pas de l’huile végétale du tiers monde, particulièrement des pays tropicaux ?
Chaque pays de notre planète possède des plantes oléagineuses indigènes, qui pourraient entre autre être cultivées pour la production d’huiles végétales. Dans la région du Sahel, par exemple, pousse le Pourghère comme haies de protection contre le vent afin de protéger les terres arables de l’érosion. Actuellement, le Mali couvre environ 1/3 de ses besoins en pétrole avec le l’huile de noix de pourgier !

Il existe plus de 1000 plantes oléagineuses cultivables dans le Monde !
Prenons comme exemple le palmier à huile qui présente un rendement à l’hectare au-dessus de la moyenne (jusqu’à 10’000 litres par hectare et année). Si on le plantait sur seulement 12 % de la surface totale de l’Afrique, on pourrait remplacer le besoin mondial actuel en pétrole par la récolte annuelle de cette huile végétale !
Il est bien sûr plus réaliste et écologique de cultiver les plantes oléagineuses indigènes dans chaque pays (par exemple le chanvre). Il serait à l’avenir également préférable de ne pas les cultiver en monoculture, mais par exemple pratiquer de la culture agro-forestière en agriculture biologique.
Si nous réalisions cette vision, tous les pays du tiers monde seraient libérés de leur dépendance déplaisante du pétrole. Ils auraient un produit d’exportation de première qualité qui ne leur enlèverait pas d’éléments nutritifs du sol (comme c’est le cas avec les fourrages et les denrées alimentaires exportés), car les huiles végétales sont des purs hydrates de carbones (seulement du C et du H et un peu de O). Et des cargos d’huile végétale accidentés ne poseraient pas de problème pour l’environnement : les poissons auraient un festin inattendu et les micro-organismes dégraderaient rapidement les restes d’huiles végétales écoulées.
Il existe une immense ignorance sur les possibilités offertes par la technologie des huiles végétales. Et les préjugés de beaucoup de gens sont encore plus grands. Ce n’est pas étonnant : même l’Office fédéral de l’environnement répand des résultats de rapports douteux qui mettent en question l’importance écologique et économique des huiles végétales à l’état naturel en tant que carburant en comparaison au diesel.

L’huile est un sous-produit de la culture du chanvre !
Date de parution mardi 23 septembre 2003 15:38
Chanvre Info > Le chanvre et l’industrie
chanvre-info http://www.chanvre-info.ch/info/fr/Pourquoi-de-l-huile-vegetale.html