Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Trois Verts proposent la dépénalisation du cannabis dans leur programme d’écologie urbaine

Même si je ne partage pas la conception de la laïcité des auteurs, je suis pour une laïcité de combat qui repousse les églises dans une très stricte sphère privée, je les félicite pour leur analyse de nos cités. C’est une des premières fois depuis longtemps que des responsables politiques abordent le problème des drogues et des banlieues autrement que pour réclamer plus de matraque. Un oubli majeur, il faudra organiser pragmatiquement, dans le respect des traités internationaux, la production et la distribution des drogues socialement et médicalement acceptables, comme le cannabis. C’est indispensable pour casser les gros gangs et le petit business et organiser dans un but de prophylaxie la prévention et la réduction des risques et des dommages liés à l’usage de drogues.

Des propositions alternatives existent :

La politique des drogues est une des clefs de voûte aussi bien dans la stratégie sécuritaire que dans l’écologie urbaine. En bon néo-con Sarkoiznogood l’instrumentalise pour gonfler ses stats et maintenir la peur et la tension. Les Verts veulent traiter le problème à la racine, je les encourage à poursuivre dans cette direction. Il est urgent d’arrêter la guerre à la drogue, elle enflamme nos quartiers et Sarkoiznogood est bien plus que les Verts un pompier pyromane qui a foutu du pétrole dans son Kärcher.

Laurent Appel

"Pas d’angélisme. Les emplois dans les cités ont un rude concurrent : le trafic, où l’on gagne son Smic en trois jours... On ne relancera pas l’économie interne des cités sans casser les mafias de la drogue. Et, comme pour la prohibition de l’alcool, il n’y a qu’une solution : la dépénalisation (doublée d’une prophylaxie) des drogues douces, la distribution aux « accros », sous contrôle médical et social, des drogues dures ou de leur substitut."

Extrait de : Qu’elle serait verte ma cité !

Par Alain LIPIETZ, MAMÈRE Noël, Djamila SONZOGNI

Libération mercredi 8 novembre 2006

Alain Lipietz député européen, Ile-de-France, Noël Mamère député-maire de Bègles et Djamila Sonzogni conseillère régionale d’Alsace, conseillère municipale de Mulhouse.

Articoli modificato dimanche 6 mai 2007 12:27, Data di pubblicazione samedi 18 novembre 2006 02:37

Forum dell'articolo

> Trois Verts proposent la dépénalisation du cannabis dans leur programme d'écologie urbaine
il serait bon de depenaliser ou plus(legaliser)quand on connais le taux d absorbtion de co2 par la plante par elle meme

Rispondere a questo messaggio
27 décembre 2006 da lulu

http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com