Agrandir la taille le texteTaille normale du texteDiminuer la taille du texte

Inviare un messaggio, in risposta all'articolo

Du cannabis dans la campagne électorale

Depuis lundi 19 mars 07, nous connaissons la liste officielle des douze candidats à la Présidentielle française. Quelles sont leurs propositions sur la question des drogues et en particulier du cannabis ?

Articoli modificato 21 mars 2007

In risposta al messaggio

> Du cannabis dans la campagne électorale

Bonjour à toutes et à tous.

Sujet : "Du cannabis dans la campagne électorale"
Intervention : Qui vous paraitra peut-être un peu extrême, mais … !

Étant français, je m’adresse ici essentiellement à mes concitoyens. Il est possible toutefois que les propos de cette intervention soient à contenu universel!

Voici un sujet qui m’interpelle. Ce thème fait rêver car il sous-entend à ses soutenants :

1) une évolution dans le sens de la normalisation d’un statut social pour les cannabinophiles.
2) une prise en considération de la question cannabique et l’ouverture d’un débat
3) Un espoir, à terme, de déboucher sur une dépénalisation ou une légalisation.

Pour cela, certains d’entre vous sont même prêts à accepter l’humiliation de contrôles, une maitrise de l’État dans la production et la vente du cannabis récréatif, etc. ...

Mais tout cela est oublier (ou nier) que le cannabis fut victime d’un complot industriel qui a procédé vicieusement à son interdiction globale. Que la vraie raison de son interdiction n’est pas d’ordre de santé publique, mais qu’elle visait l’éradication d’une plante si utile au genre humain dans le sens qu’elle le rendait riche, heureux et libre!

Tout cela est une insulte à tous ceux qui ont souffert de la stupide et cruelle persécution, allant jusqu’à l’exécution de consommateurs et/ou de trafiquants dans certains pays.

Tout ceci revient à nier que la "guerre aux drogues" fut inventée pour mettre en place des systèmes dictatoriaux et des lois liberticides en court-circuitant les principes élémentaires de démocratie. Que la "guerre au terrorisme" n’est que l’extension évoluée et affinée de cette "guerre au drogues".

Tout ceci ne tient pas compte que ceux la même qui ont imposé la guerre des drogues répriment sans retenue le cannabis et exploitent impunément le trafic des drogues dures dans un élan à la fois d’enrichissement (budgets non officiels) et de tactique géostratégique (voir la vidéo : "A qui profite la Cocaïne?" - parties 1 et 2 - site qui diffuse les deux vidéos : http://documentaire.alwaysdata.net/... ).

Tout ceci témoigne d’une naïveté exacerbée sur la réelle nature des pouvoirs qui nous gouvernent. Etc., etc., et encore etc. ...

Discuter au niveau politique des méfaits de la prohibition est une très bonne chose, certes, mais laisser les partis classiques s’accaparer le "beefsteak" est complètement malsain.

D’autant que les promesses électorales n’engagent que les idiots qui les croient et que la question d’une quelconque dépénalisation n’est toujours pas à l’ordre du jour.

Tout ceux qui s’épancheront publiquement sur la question s’exposeront et seront fichés comme "sympathisants" à la cause cannabique ou "éventuels consommateurs".

Le cannabis a tant d’avantages en sa faveur que toute autre substance interdite comme lui aurait déjà été réhabilitée depuis fort longtemps. Ceci précisé, vous conviendrez que si son interdiction perdure, c’est parce que certains dirigeants du monde y ont un intérêt vital.

Pour explication et preuve de ce que je viens d’affirmer ici, lire un petit livre que je viens de mettre en ligne : "L’Encyclopédie du cannabis" à l’adresse : http://issuu.com/encyclocanna

De sombres jours s’annoncent ou la répression actuelle passera en comparaison, pour une simple et gentille réprimande.

La question de la libéralisation du cannabis tourne autour de celles-ci : quand est-ce que vous cesserez d’accepter de vous faire traiter de malades, criminels, déviants, nocifs, oisifs, marginaux, ... ? Quand est-ce que vous relèverez la tête et cesserez de fuir ? Quand est-ce que les 12 millions de fumeurs français, s’uniront contre les deux à trois cent mille flics qui assurent lâchement leur promotion - et leur retraite - en combattant une manne qui regroupe essentiellement des personnes non violentes et complètement désorganisées.

La question du cannabis est une question politique bien plus importante que vous ne l’imaginez. Elle débouche directement sur les thèmes bien plus vastes de libertés, d’économie, de réparation écologiques, de nourrir la planète, des énergies, et j’en passe et des meilleures !

J’en déduis que l’État n’a pas à s’immiscer dans la question cannabique et doit au contraire, du fait de son passé stupidement répressif - s’y faire "tout petit"! Les peuples doivent disposer de cette plante comme bon leur semble pour leur unique plaisir et intérêts. Je suis prêt à débattre de ces affirmations avec quiconque les met en doute !

Je vous prie de me pardonner cet élan de colère, j’espère qu’il sera reçu comme ayant valeur d’électrochoc !

Pour répondre plus directement au thème annoncé en titre :

Quelques hommes politiques d’horizons variés sont plus ou moins favorables à une libéralisation de cette plante mais le seul parti politique qui désire régler définitivement la question de la légalisation du cannabis et son emploi massif dans des cadres autres que celui récréatif est celui d’Europe Écologie.

Si vous voulez voter utile, votez donc "vert" et non pas brun, rouge, rose, bleu ... ! Et si d’aventure, vous ne votiez pas, faites le maintenant ! L’UMP tient le pays avec quelques centaines de milles d’adhérents ! 12 millions de cannabinophiles "se la font mettre" par une poignée d’opportunistes sans scrupule ! Ouvrez les yeux et un peu de courage bon sang !

J’ai bien conscience que mes propos ici tenus peuvent être assimilés à du prosélytisme de bas étage et je – m’en – fou ! Dans le pays de la Liberté d’Expression, qu’ils me mettent en prison ou qu’ils me tuent : ma colère est telle que je n’ai plus peur !

J’assumerai donc seul mes propos et désengage complètement ChanvreInfo des conséquences judiciaires de leur étalage - s’il y en a ! Par ailleurs, remercions tous ce site pour tout ce qu’il fait et n’oublions pas qu’André Fürst, tout comme Bernard Rappaz, est aussi victime de la répression!

Dernière chose : pourquoi ne pas organiser nous même un parti politique (français et/ou européen) uniquement ciblé sur la question cannabique ? Ce serait une façon astucieuse de forcer le passage. D’autant que l’abstention, lors des élections, fluctue autour de 40 à 60 % habituellement et qu’en théorie, l’union de 12 millions de cannabinophiles pourrait devenir le premier parti politique français ... mais il faudrait penser à aller voter !

Le Savoir et la Vérité vous rendront libres.

Meilleures salutations cannabiques et encore votre pardon pour le ton employé !

Jean-Louis BOUVAREL (ce n’est pas un pseudonyme)!

14 maggio 2011


http://www.cannabis-helvetica.ch
http://www.swisshempshop.com